Le portrait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le portrait

Message  Grizelda le Mar 8 Sep - 7:48

Le portrait sert à chaque lecteur afin de comprendre qui est le héros du livre qu'il lit, mais aussi lui permettre de s'identifier à ce personnage. Le portrait sert également beaucoup à l'auteur lorsqu'il crée un roman. Il va devoir avant tout définir quel sera le héros de son œuvre, les personnage secondaire, afin de garder une certaine logique dans ses personnages et leurs attitudes à mesure qu'il avancera dans son travail d'écriture.

Règles générale du portrait :
Dans le portrait, le lecteur peut mieux connaître le personnage grâce à son identité (son âge, son sexe,…), son aspect physique, son caractère (portrait moral), son rôle social (son origine sociale, sa profession), ses actions, la manière dont il parle, ce que disent de lui les autres personnages tout au long du récit. Il y a donc trois points important :

1. L’identité : nom, prénom, âge, nationalité, famille, lieu de résidence, activité, métier, appartenance à un milieu défini, habitat, surnom…
2. Le physique : particularités physiques, détails donnent vie au personnage (trait du visage, allure, pose du corps...), vêtements...
3. La psychologie : sentiments, caractère, pensées, réaction, comportement, langage, fréquentations, idéologies...

Les écrivains du XIXe siècle vont même s'appliquer à observer et à examiner les caractères d'après le physique des individus d'où les nombreuses comparaisons animales qui émaillent les œuvres de Balzac ou de Zola.

Les formes de portrait :
En outre le portrait peut prendre des formes très différentes et donc être présenter de plusieurs façon.
> Il peut se présenter sous forme argumentative.
> Il peut être positif ou négatif, faire l'éloge ou le blâme d'un personnage.
> Il peut être purement narratif et renseigner simplement sur le héros.
> Il peut témoigner, en donnant le point de vue en focalisation interne d'un personnage.
> Il peut être purement documentaire et révéler les conditions de vie difficiles ou aisées des protagonistes.
> Il peut être imaginaire et poétique, par exemple dans l'évocation d'un personnage rêvé, mort, irréel ou encore absent.
> Il peut aussi être réaliste et contribuer à rendre vraisemblable un type de personnages.

Enfin le portrait se doit d'être au service du langage : décrire, c'est savoir manier le détail à la nuance près, avec art.

Conclusion :
Disons donc que le portrait a toujours un objectif et une fonction. Il est le reflet, la traduction des intentions de l'auteur ou du personnage qui l'emploient et il est indispensable pour bien comprendre le récit qui l'utilise et dans lequel il est inséré.

Grizelda
Team
Team

Messages : 276
Date d'inscription : 25/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://grizelda.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum